Le voyage responsable, un nouveau mode de tourisme plus écologique et éthique

Si la pandémie de la Covid-19 a porté un coup au tourisme international, celui-ci recommence doucement à rebondir. Avides de découvertes, les voyageurs sont de plus en plus nombreux à partir dans des pays lointains, avec des conséquences plutôt négatives pour l’environnement. Face à cela, le voyage responsable prend de l’ampleur et devient de plus en plus plébiscité par ceux qui souhaitent réduire leur impact environnemental. En quoi consiste-t-il et comment faire pour voyager de manière plus éthique ? Voici quelques éléments de réponse.

QU’EST-CE QUE LE VOYAGE RESPONSABLE ?

Le voyage responsable, également appelé voyage ou tourisme éthique ou éco-responsable, est une nouvelle manière de voyager en opposition au tourisme de masse. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), 1,4 milliard de touristes internationaux ont voyagé en 2018, alors qu’en 1950 le tourisme international n’existait pratiquement pas. Si la crise de la Covid-19 a porté un coup au tourisme de masse, ce n’est que temporaire. Aujourd’hui, les modes de transports et le tout numérique permettent de voyager de plus en plus loin, de plus en plus facilement. 

Néanmoins, le tourisme de masse pose de nombreux problèmes éthiques et écologiques. En effet, selon le Ministère de la Transition écologique, il est à l’origine de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’empreinte carbone de ces voyages est générée par les transports, et tout ce que les touristes achètent et consomment sur leur lieu de vacances. 

En réaction à ce type de tourisme, le voyage responsable est une solution de plus en plus prisée par les voyageurs désireux d’avoir un impact moindre sur l’environnement. Il permet de continuer à voyager, tout en préservant les ressources naturelles du territoire et en participant au développement économique local.

5 terres en Italie | Voyager responsable | Dot-Drops

LES OBJECTIFS DU VOYAGE RESPONSABLE

Le voyage responsable se base sur trois fondamentaux essentiels :

    • Encourager le développement économique local : les voyageurs et les intermédiaires s’engagent à participer à l’économie du pays visité et à rémunérer correctement les prestataires ;
    • Préserver les ressources naturelles : le voyageur doit réduire au maximum son impact sur l’environnement ;
    • Valoriser les valeurs des populations locales : contrairement au tourisme de masse, le voyageur est incité à rencontrer les populations locales pour être en totale immersion dans le pays visité et découvrir réellement sa culture.

Parc national | Voyage responsable | Dot-Drops

COMMENT ÊTRE UN TOURISTE RESPONSABLE ?

Pour adopter cette manière de voyager plus responsable, vous pouvez adopter un certain nombre de bonnes pratiques, à commencer par le choix de votre mode de transport. L’avion est le mode de transport le plus polluant, alors optez pour le train quand vous le pouvez, ou voyagez moins loin. Si vous préférez partir loin, essayez de voyager moins souvent et de partir plus longtemps dans le pays choisi. Vous pourrez ainsi vous imprégner de la culture locale et rencontrer les habitants.

Une fois sur place, optez pour des logements modestes au lieu de dormir dans de grands hôtels coûteux et peu écologiques. Acheter des produits locaux au prix juste et respectez les populations et la nature. Emportez le strict nécessaire dans votre valise durable, et utilisez des produits recyclables et réutilisables pour éviter de générer trop de déchets. 

Si vous partez en voyage organisé, fiez-vous à certains labels comme Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) et Green Globe. Ceux-ci s’engagent à promouvoir le voyage responsable et participent à la préservation des cultures locales et de l’environnement. 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.